Cent mille milliards de poèmes

Le marbre pour l'acide est une friandise
pour la mettre à sécher aux cornes des taureaux
il se penche et alors à sa grande surprise
et fermentent de même et les cuirs et les peaux
L'un et l'autre a raison non la foule insoumise
où venaient par milliers s'échouer les harenceaux
il grelottait le pauvre aux bords de la Tamise
quand les grêlons fin mars mitraillent les bateaux
L'esprit souffle et resouffle au-dessus de la botte
comme à Chandernagor le manant sent la crotte
le colonel s'éponge un blason dans la main
L'Amérique du Sud séduit les équivoques
on transporte et le marbre et débris et défroques
si l'Europe le veut l'Europe ou son destin


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.