Cent mille milliards de poèmes

C'était à cinq o'clock que sortait la marquise
pour la mettre à sécher aux cornes des taureaux
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
il donne à la tribu des cris aux sens nouveaux
Il déplore il déplore une telle mainmise
quand se carbonisait la fureur des châteaux
nous avions aussi froids que nus sur la banquise
lorsqu'on voyait au loin flamber les arbrisseaux
Le brave a beau crier ah cré nom saperlotte
le chat fait un festin de têtes de linotte
l'autocar écrabouille un peu d'esprit latin
Ne fallait pas si loin agiter ses breloques
exaltent l'espagnol les oreilles baroques
mais rien ne vaut grillé le morceau de boudin


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.