Cent mille milliards de poèmes

Le vieux marin breton de tabac prit sa prise
pour déplaire au profane aussi bien qu'aux idiots
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
elle soufflait bien fort par dessus les côteaux
Quand on prend des photos de cette tour de Pise
les gauchos dans la plaine agitaient leurs drapeaux
l'un et l'autre ont raison non la foule imprécise
la mite a grignoté tissu os et rideaux
Du Gange au Malabar le lord anglais zozotte
gratter le parchemin deviendra sa marotte
lorsqu'on revient au port en essuyant un grain
Cela considérant ô lecteur tu suffoques
comptant tes abattis lecteur tu te disloques
le métromane à force incarne le devin


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.