Cent mille milliards de poèmes

Le vieux marin breton de tabac prit sa prise
pour déplaire au profane aussi bien qu'aux idiots
une toge il portait qui n'était pas de mise
qui sait si le requin boulotte les turbots?
Et pourtant c'était lui le frère de feintise
du client londonien où s'ébattent les beaux
nous avions aussi froids que nus sur la banquise
la mite a grignoté tissu os et rideaux
Du Gange au Malabar le lord anglais zozotte
on comptait les esprits acérés à la hotte
lorsqu'on boit du maté l'on devient argentin
On regrette à la fin les agrestes bicoques
on mettait sans façon ses plus infectes loques
mais rien ne vaut grillé le morceau de boudin


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.