Cent mille milliards de poèmes

Le marbre pour l'acide est une friandise
que convoitait c'est sûr une horde d'escrocs
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
il ne trouve aussi sec qu'un sac de vieux fayots
Je me souviens encor de cette heure exeuquise
du client londonien où s'ébattent les beaux
il grelottait le pauvre aux bords de la Tamise
à tous n'est pas donné d'aimer les chocs verbaux
Du pôle à Rosario fait une belle trotte
le chat fait un festin de têtes de linotte
lorsque Socrate mort passait pour un lutin
Barde que tu me plais toujours tu soliloques
on mettait sans façon ses plus infectes loques
la gémellité vraie accuse son destin


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.