Cent mille milliards de poèmes

Le cheval Parthénon s'énerve sur sa frise
lorsque le marbrier astique nos tombeaux
une toge il portait qui n'était pas de mise
et tout vient signifier la fin des haricots
On vous fait devenir une orde marchandise
du client londonien où s'ébattent les beaux
l'un et l'autre ont raison non la foule imprécise
les Grecs et les Romains en vain cherchent leurs mots
Du Gange au Malabar le lord anglais zozotte
on gifle le marmot qui plonge sa menotte
les croque-morts sont là pour se mettre au turbin
Frère je te comprends si parfois tu débloques
tu me stupéfies plus que tous les ventriloques
le métromane à force incarne le devin


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.