Cent mille milliards de poèmes

Le vieux marin breton de tabac prit sa prise
snob un peu sur les bords des bords fondamentaux
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
et fermentent de même et les cuirs et les peaux
Je me souviens encor de cette heure exeuquise
qui se plaît à flouer de pauvres provinciaux
d'une étrusque inscription la pierre était incise
les Grecs et les Romains en vain cherchent leurs mots
Le poète inspiré n'est point un polyglotte
le chat fait un festin de têtes de linotte
l'autocar écrabouille un peu d'esprit latin
Frère je te comprends si parfois tu débloques
on s'excuse il n'y a ni baleines ni phoques
mais on n'aurait pas vu le métropolitain


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.