Cent mille milliards de poèmes

Le marbre pour l'acide est une friandise
pour la mettre à sécher aux cornes des taureaux
la critique lucide aperçoit ce qu'il vise
des narcisses on cueille ou bien on est des veaux
Souvenez-vous amis de ces îles de Frise
qui clochard devenant jetait ses oripeaux
le gourmet en salade avale sa cytise
à tous n'est pas donné d'aimer les chocs verbaux
Le poète inspiré n'est point un polyglotte
le chat fait un festin de têtes de linotte
lorsqu'on boit du maté l'on devient argentin
On regrette à la fin les agrestes bicoques
tu me stupéfies plus que tous les ventriloques
mais on n'aurait pas vu le métropolitain


Raymond Queneau

Idea and implementation by Magnus Bodin 1997
Produced in the wonderful country of Sweden.